Le 21 décembre, est le jour du solstice d’hiver; la nuit la plus longue de l’année à partir de laquelle nous nous dirigeons vers la fin de l’année en cours et vers plus de lumière.

La fin d’une année; la mort d’une année,. La naissance d’une nouvelle.

Nous vivons dans des sociétés qui nous poussent à ne plus réfléchir par nous même, et ce de plus en plus depuis l’arrivée des smartphones et des réseaux sociaux. Happés par un flot d’informations constant, de sollicitations de tout ordre prenant le visages de priorités qui n’en sont pas. Donnant le sentiment qu’une vie réussie doit être fournie de sorties, d’achats, d’argent, de voyages, de réussites en tout genre… toujours plus. Cette course constante et cette charge mentale qui nous encombre nous éloigne de nous-même; nous maintenant dans l’Action pour ne plus Être.

Redonner du temps à la réflexion.

Si nous écoutions nos cycles naturels, dans cet hiver qui démarre, nous laisserions nos corps s’habituer au changement, nous répondrions au besoin de sommeil, de cocooning, de lectures, d’une pratique adaptée… mais au lieu de cela, pour beaucoup, la course devient effrénée, portée par les fêtes de fin d’année qui épuisent notre énergie et pour certains nos organes digestifs.

Se redonner du temps.

Cette période de l’année qui s’entame à peine est, sans doute, le moment le plus propice à l’introspection, à la réflexion sur cette année passée et l’opportunité de redéfinir les priorités pour soi et les siens.

Je partage avec vous un petit rituel que j’ai fini par mettre au point et qui ne manquera pas de vous soutenir dans la réflexion. Tout à commencer pour moi à Rio avec la découverte du rituel brésilien, fait à Iemanja, la déesse mère, pour le jour de l’an et qui consiste à jeter 7 fleurs blanches à la mer, à chaque fleur un souhait. Souhaits qui devait être mûrement réfléchi en amont. J’ai maintenu ce rituel quelques années jusqu’à découvrir un autre rituel, shamanique celui-là, et qui m’inspira pour ce que je vous propose ici.

A faire seul mais qui peut être aussi très interessant à faire avec des personnes qui vous tiennent à coeur, conjoint, amis, enfants, fratrie.. car cela donne de beaux terrains de discussion et de remise en question saines.

Il s’agit tout d’abord de dresser 2 listes. 
Une liste des 10 moments les plus heureux de votre année. Liste qui va d’elle-même enclencher une série de réflexion… puisque cela touche à votre définition du bonheur. A redéfinir ?
L’autre liste pour les 10 moments les plus mauvais de votre année. Là encore cette liste aura son impact…. l’idéal étant de faire face au désagréable en y mettant le moins d’affecte possible. Tel un simple témoin cherchant ce qui aurait pu être, ou pourrait être; dit, ressenti ou fait pour ne pas figurer sur la liste.

Si vous faites cet exercice à plusieurs, c’est le moment de partager vos pensées et vos listes. Verbaliser aide énormément à faire mieux le point, à mieux comprendre ce qui a crée notre réaction, à mieux définir ce qui finalement vous a blesser le plus. Il ne s’agit pas de juger ou être jugé, il s’agit d’écoute et de compréhension.
Seul, l’écriture devient salvatrice.

Si vous aviez une liste l’année dernière, c’est le moment de voir ce qui n’a pas été réalisé, parfois pas même tenté..

Faites ce travail comme si chaque expérience devait passer dans un entonnoir pour n’en voir sortir que la cause réelle de notre ressenti; son origine, son samskara issus des 2 listes.

De ces réflexions, vous reste maintenant à élaborer votre liste de « bonnes intentions » pour la nouvelle année. Telles des graines que l’on va semer, des sankalpa(s).

Vous avez donc devant vous 10 jours pour nourrir vos réflexions et peaufiner cette dernière liste.

Le jour du réveillon prenez un moment pour vous seul. Un moment où vous allez vous visualisez mettant à exécution vos intentions. Choisissez un endroit calme ou vous ne serez pas déranger afin de vraiment vous concentrer sur ces visualisations 10 minutes minimum. 
Croyez en elles, croyez en vous et au fait que vous allez les réaliser.

Le lendemain sera le jour où ces graines consciemment plantées pourront germer, vers un nouveau vous, ..vers plus de lumière.

Ne sous-estimez jamais à quel point une liste d’intentions qui se réalisent peut jouer sur une estime de soi valorisée, nous emplissant d’une énergie, d’une force que la peur ne peut plus atteindre.

En vous souhaitant de très belles fêtes de fin d’année.

Du cœur.

Partagez

Partagez cet article avec vos amis