COMPARER, COMPRENDRE ET SAVOIR SE REMETTRE EN QUESTION

COMPARER, COMPRENDRE ET SAVOIR SE REMETTRE EN QUESTION

J’ai, à ce jour, 44 ans. J’ai découvert le yoga a 26 ans, raide comme un piquet.
Est-ce mon côté perfectionniste, mon passage en école de médecine pour l’anatomie, mes années de danseuse hip-hop pour la compréhension du corps en mouvement, ou mes blessures passées d’une jeunesse de garçon manqué qui m’ont fait rechercher autant autour de l’anatomie des postures. Une chose est sûre, j’ai passé beaucoup de temps, et en passe encore, à comparer photos, livres et vidéos explicatives avant de pouvoir, avec assurance et conviction, transmettre ma compréhension.
Je n’ai jamais, en 12 ans d’enseignement blessé, à ma connaissance, un élève, mais plutôt, souvent soulagé les douleurs d’élèves ou jeunes enseignants, et les miennes, me confortant dans mes conclusions.

Pour autant les enseignants de yoga, à l’image des médecins et leurs diagnostiques, ne sont pas toujours d’accords et cela peut être troublant pour les élèves. Je ne peux que conseiller à ses derniers de rester, eux-mêmes, dans une constante recherche. Écoutez votre corps car vous êtes les seuls à pouvoir ressentir ce qui est juste pour vous. Les corps, et leurs blessures, sont tous différents. Bien que, dans les grandes lignes, les règles anatomiques, de base, sont les mêmes pour tous, vous seuls savez. Car c’est aussi cela le yoga, l’étude de soi, de ce qui est juste pour soi, le questionnement, la remise en question. En commençant sur l’aspect physique, cette manière de voir s’appliquera petit à petit sur les parties plus subtiles et psychologiques de votre être.
Cette dernière décennie a produit énormément de matériel relatif à la pratique du yoga, aussi bien au niveau postural que philosophique. Essentiellement en anglais, il est vrai. Et il est évident, malheureusement, qu’un enseignant qui ne lit ou ne comprends pas l’anglais, se voit extrêmement limité, d’après moi, au niveau des sources d’information. C’est assez désolant à mes yeux…
Internet est une source incroyable d’information: vidéos explicatives, vidéos et articles relatifs à l’anatomie, livres et magazines virtuels, cours en ligne, podcast … ils sont à portée de clics et évoluent sans cesse !
Vous avez un doute sur une posture, la position d’un pied, l’angle pris par une jambe… allez voir, comparer les sources, les photos.. et essayer sur vous jusqu’à trouver ce qui vous convient.

La même chose pour la philosophie et les textes indiens. L’Inde aujourd’hui s’empressent de scanner et retranscrire des textes jusqu’à lors difficile d’accès, restés cachés dans certaines bibliothèques, voués à disparaître car écrits sur des feuilles de palmes qui se dégradent.. mais aujourd’hui disponibles et expliqués par de nombreux experts de Sanskrit qui se font un plaisir de partager leurs études … pour la plupart en anglais (again)

Car oui, aujourd’hui “practice practice practice” semble bien réducteur face à cette masse d’information enrichissante… comme si nous cantonner à nos tapis n’était la que pour nous aveugler un peu plus. Comme si nous n’étions pas assez méritants et capables pour y avoir droit…. mais ce n’est que mon humble avis.

Écrit en juillet 2018